Jeudi 10 novembre 2016 4 10 /11 /Nov /2016 07:28

Un jour que Maîtresse voulait parfaire ma formation, Elle m'a ordonné de me rendre à l'aire d'autoroute de La Valentine .Elle a exigé que je porte autour du cour un pannonceau portant la mention "je suce pour 5 €".

 

"Dès que tu arriveras là-bas, tu m'enverras une photo de toi devant la citerne". 

"Ah, et si on demande à te baiser, alors tu diras que c'est 10 €" m'a t-Elle précisé.

 

 

Mon âme n'a fait qu'un tour et c'est le coeur tremblant que je me suis préparée.

D'abord le pannonceau puis, j'ai enfilé des habits faciles à quitter, j'ai pris un paquet de mouchoir, des préservatifs et me voila partie

 

Le point de rencontre a été facile à trouver.

Des voitures de garées... une avancée avec un arbre central et derrière une rangée de roseaux délimitant sûrement un autre espace plus discret.

 

putinade retouchée

 


Je m'y suis engagée, histoire de repérer les lieux. Les préservatifs usagés qui jonchent le sol ne font aucun doute quant à l'utilisation du lieu.

J'ai croisé quelques hommes qui "déambulaient",

J'ai trouvé quelques endroits plus reculés des chemins tout en permettant la présence de spectateurs. Cela est venu renforcé mon excitation car je me suis dit qu'il y avait possibilité que d'autres hommes mêlent leur queue à celle que je serai en train de travailler.

 

Je suis retournée au point de rencontre, j'ai enfilé autour de mon cou mon pannonceauet je me suis mise au turbin.

Immédiatement j'ai attiré quelques regards.

Quelques honmmes se sont même rapprocher pour lire...

 

Un seul c'est décidé à m'aborder.

"Alors comme ça tu suces?

oui, je suce et j'avale" lui dis-je d'une voix mal assurée..

Il m'invite à le suivre d'un signe de tête.

 

Durant le trajet il me pose quelques questions histoire de casser la glace.

"Tu viens souvent ici?"

"non, c'est la première fois. C'est ma Maîtresse qui m'a envoyée"

S'en est suivi une série de question

"Ah...comme ça tu as une Maîtresse...et ta femme, elle est au courant?"

"sucer tu aimes ça?"


  Pour conclure nous arrivons dans le petit coin discret où aboutit l'égout pluvial (pour ceux qui connaissent, ),

"si je comprends bien, t'es une bonne salope, alors"

"eh, bien mets toi à genoux" et Il se tourne vers moi, ouvre sa braguette et sort sa queue.

Je me précipite sur elle et commence à la gober.

Rapidement, il me prend la tête et me baise véritablement la bouche.

Son pieu s'enfonce jusqu'à la garde et vient cogner au fond de ma gorge.

il entrecoupe ses assauts de phrases du genre : "Alors, c'est bon ma salope, hein? Dis-moi que t'aimes ça!",

"oui, j'aime ça" m'efforçais-je de dire la bouche encombrée et dégoulinante de salive, de peur qu'il n'arrête

"j'aime donner leur compte aux salopes de ton genre".

  J'ai du mal à gérer ma respiration... ma salive abondante....parfois mes hauts le coeur.

Il s'en fout!

D'une pute on ne prend pas cas!

Une pute est là pour donner du plaisir et c'est tout!

Pour rien au monde je ne cèderai ma place!

 

Il se retire et me dit :

"Une salope dans ton genre ça a déjà avalé de la pisse?"

"non, ça ne m'est encore jamais arrivée"

"Ah bon...

tu vas voir tu vas adorer"

 

  Ni une, ni deux, il rapproche sa queue de ma bouche, la rentre un petit peut, marque un  temps d'arrêt.

C'est alors que je sens le liquide chaud, odorant et muscé faire irruption et envahir ma bouche. Je n'ai qu'une solution : avaler!

"et n'en laisse pas tomber une goutte, tu m'entends salope!"

Mon plaisir d'être traitée ainsi est tel, qu'à un moment j'ai l'impression que mon clito, tendu dans sa cage, va gicler spontanément!

 

Il retire sa queue et me demande :

"Alors tu as aimé?

Je ne peux honnêtement ne lui répondre que oui.

"t'es une belle salope toi, hein?"

Sur ces mots, il rentre sa queue d'un coup jusqu'à la garde, me prend la tête à deux mains et me baise la bouche jusqu'à éjaculation.

 

Un fois fini, il rentre sa queue dans son pantalon et en partant me dit "si tu es encore dans le coin dans un petit moment, j'aurai à nouveau besoin de tes services"

Il tourne les pas et je reste là, pantelante et ...sans un rond!

 

Loin de me rassasier, cet épisode m'a chauffée comme des braises.

J'ai envie de continuer à m'offrir ainsi, à un et même à plusieurs hommes ensemble.

Mais voilà, je sais que je ne remplirait pas ma mission : je ne rapporterai pas un kopeck à Maîtresse!

Je cherche à la joindre sur son portable, mais sans succès

 

J'hésite...j'attends qu'Elle me rappelle...

je tourne un peu....je visite les différents lieux utilisés....je repère les plus intimes et les plus exposés...

je croise un ou deux hommes, mais ils ne m'abordent pas spontanément.

 

Je finis par rentrer chez moi pleine d'images, d'odeurs,de sensations.

 

Que pensez-Vous qu'en a dit Maîtresse?

 

 

Par Dressage et humiliation de Lola la pute - Publié dans : putisation - Communauté : Dominatrice BDSM
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Vous avez aimé ce blog?

Il existe un système de classement des blogs sur Erog selon leur popularite.

Commenter les articles, voter directement pour ce blog ou vous inscrire à la news letter vient booster le Blogrank et le classement et ainsi m'encourager à le tenir à jour.                        

  •                                       
      • Hier (mercredi 9 novembre 2016):

        • 236 pages vues (+119% j-7)
        • 70 visiteurs uniques (+40% j-7)
      • Privilège et votre niveau est 58Votre Blogrank
    •  

      • 236 pages vues (0% j-7)
      • 70 visiteurs uniques (0% j-7)
      •                            

Présentation

Images Aléatoires

  • tumblr mz2b175zhn1s9t2iho1 500
  • tumblr me9lobBo9N1rlxjp8o1 1280
  • yes I do!
  • splendeur d un cul
  • tumblr n2dulxEaay1s2oin6o1 500

Derniers Commentaires

Catégories

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés