Mercredi 30 mars 2011 3 30 /03 /Mars /2011 06:45

Puisqu'il se peut que mon Epouse soit finalement plutôt une soumise dans l'âme, et que je suis devenue accro au port de la cage, j'ai décidé de ne plus attendre.

Désormais, je mets ma cage et je lui propose d'en fermer le cadenas (ce qu'elle accepte de faire à chaque sollicitation, allez comprendre !) pour ne l'ôter qu'à sa demande (si elle veut "profiter" de ma queue, à elle de la libérer...).

 

Nous sommes partis cinq jours sur Paris, et au moment de partir, elle s'est demandée si il lui était nécessaire de prendre le trousseau des clés de la maison sur lequel se trouve aussi la clé du cadenas.

Je ne sais pas si c'était volontaire ou fortuit, mais elle l'y a laissé.

 

Ainsi, Ô bonheur,  cinq jours sans pouvoir être décagée, cinq jours d'abstinence imposée !!

Par Dressage et humiliation de Lola la pute - Publié dans : chasteté - Communauté : VIVRE TOUS SES FANTASMES
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Vous avez aimé ce blog?

Il existe un système de classement des blogs sur Erog selon leur popularite.

Commenter les articles, voter directement pour ce blog ou vous inscrire à la news letter vient booster le Blogrank et le classement et ainsi m'encourager à le tenir à jour.                        

  •                                       
      • Hier (mercredi 9 novembre 2016):

        • 236 pages vues (+119% j-7)
        • 70 visiteurs uniques (+40% j-7)
      • Privilège et votre niveau est 58Votre Blogrank
    •  

      • 236 pages vues (0% j-7)
      • 70 visiteurs uniques (0% j-7)
      •                            

Présentation

Images Aléatoires

  • tumblr mx0hdcPgRr1syl8wao1 500
  • a6
  • tire la langue
  • N° 58
  • d7

Derniers Commentaires

Catégories

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés